20 octobre 2009

Un cri

Il y a eu cette sirène dans ma tête comme le cri d’une alarme à retardement. Comme s’il était trop tard pour revenir en arrière.

J’ai essayé de pousser mon instinct de survie aux limites de mon être parce qu’il revient toujours au galop. C’est comme cette histoire qui me revient sans cesse en tête. Cette peur du métro qui arrive et mon corps qui refuse toujours de me laisser tomber.

Je suis vide de mot. Je suis vide de vie.

Cette peur de devoir toujours affronter ce sentiment qui revient toujours sans cesse comme l’automne et son équinoxe.

Je déparle.

Mica, fatiguée

Posté par mehandre à 00:54 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Un cri

    Saisissant ce texte, troublant aussi.
    Revenir en arrière ... en es-tu bien certaine?
    Un voyageur fatigué peut faire des plus petits pas pour se reposer en attendant de marcher vers l'avant.
    Prends soin de toi, Mica, repose-toi.

    Posté par Caboche, 20 octobre 2009 à 05:42 | | Répondre
  • Merci Caboche

    Je prends soin de moi, au meilleur de mes connaissances.

    Dernièrement, j'ai pris de trop grandes enjambées et ce que j'ai vu durant ma marche m'a un peu secoué.

    Et les jours qui raccourcissent me laissent toujours dans un état morose et morne.

    J'essaiera de faire de plus petits pas, question de voir les petits détails agréables du paysage.

    Posté par Mica, 20 octobre 2009 à 14:47 | | Répondre
  • Courge... on s'en sort toujours.. Je sais, plutôt éculé comme pensée à te laisser, mais c'est vraiment ce que je crois...

    Posté par Jo, 21 octobre 2009 à 18:43 | | Répondre
  • Courge???? C'est l'Halloween bientôt, oui, je sais, mais ça se voulait courage, bien entendu...

    Posté par Jo, 21 octobre 2009 à 18:44 | | Répondre
  • Merci Jo

    Je sais bien, merci de penser à moi...

    JOyeux halloween à toi aussi courge

    Posté par Mica, 22 octobre 2009 à 01:09 | | Répondre
Nouveau commentaire